Comment faire son potager

Que l’on ait ou pas la main verte, il est tout à fait possible de cultiver ses légumes en créant un potager dans son jardin. Il suffit juste de respecter quelques règles de base pour avoir de bonnes récoltes et un potager pour jardin bien productif.

Préparer d’abord le terrain

Il faut d’abord déterminer le type du sol pour adapter le travail qui devra être fait. Ainsi un terrain sableux sera plus facile à travailler mais nécessitera plus d’arrosage. Un terrain argileux va demander bien plus d’efforts mais sera plus fertile et plus riche. Il faudra aussi tenir compte de la nature chimique du sol. Des amendements calcaires seront par exemple nécessaires sur un sol acide. Et pour un potager plus sain et plus productif, il sera judicieux d’augmenter le taux d’humus qui, riche en matière organique, optimise le rendement du terrain en le rendant plus fertile. Pour cela, vous pourrez épandre de l’engrais vert, du fumier ou du compost. Ce sont des éléments très important pour prendre soin de son potager de façon naturelle.

Choisir ensuite le type de potager

Le potager en parcelles demande peu d’arrosage et d’entretien. Les légumes sont mis en culture les uns auprès des autres et recevront exactement les mêmes soins. L’inconvénient de ce genre de potager est le risque d’invasion des parasites à cause de la promiscuité des plants.

Le potager en carrés consiste à cultiver une sorte de légumes sur chacun des carrés (le potager en comptant 9 ou 16 en général). Il a l’avantage de s’adapter à tous les types de sols. Son problème est bien souvent le manque de place pour les tubercules.

Le potager en ligne est intéressant si on respecte la rotation des cultures et l’association des légumes. Ne convenant par contre qu’à des terrains plats et demandant plus d’espace, il faudra lui créer des allées entre les lignes pour faciliter le passage et l’entretien.

Bien organiser et diversifier ensuite les plants

Il va falloir s’organiser de manière intelligente pour gagner de l’espace tout en facilitant l’entretien. Vous pourrez par exemple planter sur la même ligne des haricots, du maïs et des courges. Vous cultiverez des laitues et des épinards entre les planches. Vous utiliserez aussi des supports verticaux (trépieds ou treillis) pour les tomates, les haricots, les cornichons et les petites courges. Plus vous aurez de variétés de légumes, de plantes aromatiques et de plantes sauvages, mieux ce sera pour obtenir de belles récoltes.

Savoir planifier ses plantations

La rotation est très importante dans un potager. Elle consiste à choisir correctement les plants qui vont se succéder sur une parcelle. Cette technique permet de soulager efficacement le terrain qui distribue des nutriments différents selon les besoins des plantations. Pour que votre rotation soit efficace, vous planterez une famille de légumes qui demande peu de nutriments dans un ancien emplacement d’une autre famille qui en exigeait beaucoup. Le sol pourra ainsi se reposer un peu et moins s’appauvrir.

Sachez qu’il est préférable de planter en journée par temps nuageux ou bien le soir. Et qu’indépendamment du type de potager choisi, vous devrez respecter un intervalle de 30 centimètres entre chaque culture, pour vous permettre de les entretenir, de les arroser et de cueillir vos légumes sans les écraser.

Et si vous souhaitez en apprendre plus sur la création du potager ou sur l’association ou la rotation des légumes, n’hésitez pas à contacter notre expert jardinier potager.