Avoir un potager dans la région Sud-Ouest

Respecter le rythme de la nature est le meilleur moyen d’obtenir un potager en province, généreux au fil du temps. Une autre donnée compte quand on souhaite jardiner en harmonie avec l’environnement.

Cultiver selon les saisons dans le Sud-Ouest

Il faut adapter les végétaux cultivés au climat local, qui peut être très variable d’un endroit du Sud-Ouest à l’autre. Dans la partie sud de la région, le piémont des Pyrénées centrales, les conditions peuvent être extrêmes avec des hivers rigoureux et des étés très chauds.

Cette zone montagneuse est néanmoins propice à la culture des légumes de la traditionnelle garbure locale, une espèce de pot-au-feu enrichi de jambon à l’os et de manchons de canard. On peut faire un potager en carré pour semer ces ingrédients typiques. Dès le printemps, il faut planter les haricots tarbais, une spécialité potagère des Hautes-Pyrénées.

Les navets longs et le chou de Gavarnie utiles à la garbure peuvent attendre la mi-août pour être semés. Il suffit de préparer des carrés de jardin surélevés (1,20 m de côté) séparés en parcelles. Cette méthode est économe en eau et permet d’améliorer la qualité du sol si la terre est trop pauvre : il suffit d’ajouter du terreau dans les carrés.

Quelle forme de potager autre que le carré ?

Même sur un balcon ou une terrasse, il est facile d’optimiser la douceur du climat des plaines du Sud-Ouest. Près de la côte atlantique, le climat océanique offre des conditions idéales à ceux qui se demandent que cultiver dans la région Gironde.

Sachant que la vigne est une tradition ancestrale locale, la cultiver chez soi est une bonne idée pour profiter d’un délicieux raisin de table en été. La solution de la pergola est pratique car la vigne y pousse en s’enroulant autour des piliers. Il faut cependant veiller à protéger les grappes des oiseaux en les recouvrant d’un filet.

Par ailleurs, avoir un potager modulable est l’option rêvée pour cultiver des fraisiers, notamment les variétés Ciflorette et Cléry, bien adaptées au Sud-Ouest. Les premières se cueillent de mars à juillet et les suivantes, de mars à mai. Pour mettre en place ce type de potager, il suffit d’utiliser un kit de caissettes en bois prêtes à assembler. Ce support de jardinage peut être placé en hauteur, de sorte que l’on n’a pas à s’agenouiller au niveau du sol pour travailler la terre ou procéder à la cueillette.

Les fruits et légumes du Sud-Ouest

Certaines variétés de végétaux comestibles issus de ce terroir bénéficient d’une réputation nationale (voire plus) qui résulte souvent d’un label d’origine. Ces fruits et légumes sont cultivés dans la région et soumis à des contrôles qui garantissent leur authenticité jusqu’à leur arrivée sur les étals des marchés ou des grandes surfaces.

C’est le cas des tomates de Marmande, dans le Lot-et-Garonne. Dans le même département, on trouve les pruneaux d’Agen, issus de reines-Claude séchées au four ou au soleil. Chez soi, sur un simple balcon, il est possible de cultiver quelques-unes de ces spécialités locales. A cet égard, l’originalité du potager verticale peut se mettre au service des variétés traditionnelles. Dans cette structure en pin, il est possible de cultiver par exemple des piments d’Espelette ou des oignons de Trébons, typiques des Pyrénées-Atlantiques et centrales.

Un tel potager est pratique si l’on ne dispose pas d’un espace suffisant pour cultiver des légumes en pleine terre. Chaque bac doit être tapissé d’un feutre de plantation. Il faut y ajouter des billes d’argile et du terreau avant de planter vos légumes, piments et oignons ou autres végétaux représentatifs des potagers d’Occitanie !

Pour en savoir plus :