Avoir un jardin potager en ville

Quelle sont les différences entre avoir un potager en ville ou à la campagne ? Venez le découvrir. Lorsqu’on ne dispose pas de parcelle de terrain pour créer un jardin en ville, il est possible d’installer un potager sur son balcon ou encore de cultiver sur les toits des immeubles.

Le plaisir de savourer une laitue fraîche et des tomates et concombres bien croquants n’est plus un rêve inaccessible dans les petits espaces. La culture hors sol est désormais à la portée de tous, grâce à des variétés adaptées. Découvrez en quoi consistent les nouveaux jardins en ville.

Profiter d’un mini-potager en ville !

De nos jours, les solutions de culture hors sol sont innombrables. Il n’y a qu’à choisir en fonction de son espace disponible et du style recherché. La clé du succès consiste à redoubler d’imagination ! Les fabricants conçoivent d’ailleurs à cet effet une panoplie de superbes accessoires design, tels des carrés de potager sur roulettes ou sur pieds que l’on peut déplacer à sa guise.

La culture en sac convient aux terrasses, balcons et même aux escaliers.

Le potager vertical ou surélevé consiste en la solution idéale sur un balcon.

De plus en plus de citadins cherchent à connaître les jardins partagés, alors que d’autres optent pour la location de parcelles de terrain en périphérie de la ville.

Avant de vous lancer dans un projet de culture d’un potager sur le trottoir adjacent à votre logement, renseignez-vous sur qu’est ce que le permis de végétaliser : Les projets situés sur la voie publique requièrent d’obtenir préalablement une autorisation de la Ville de Paris : installer une jardinière au coin de la rue, transformer un potelet, planter des grimpants sur un mur, etc. Cette démarche est fort simple et s’effectue en quelques clics.

Une fois votre potager installé, il importe de lui dispenser quelques attentions

Intégrez dans votre espace potager des fleurs qui agiront en tant que répulsifs, ou serviront à attirer les insectes pollinisateurs.

Ajoutez du rétenteur d’eau dans votre terreau pour réduire le phénomène d’évaporation. Il s’agit de grains conçus pour combattre la sécheresse en régulant l’humidité.

Préconisez l’arrosoir à jet fin pour ne pas écraser les jeunes pousse. Prenez l’habitude d’arroser le matin jusqu’à la fin mai. Ensuite, arrosez plus souvent, à la demande de vos plantes. Pendant les canicules et très fortes chaleurs, vous devriez considérer de rentrer vos plantes potagères les plus fragiles à l’intérieur.

Pour en savoir plus :